imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Le coup de gueule de la plasturgie : "Seule une loi peut résoudre le problème"

Le 24 mai 2011 par Rédaction L'Usine Nouvelle


© Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

La plasturgie a décidé de frapper un grand coup. Ce 24 mai, alors que s'ouvre le salon FIP Solutions Plastique à Lyon pour trois jours, elle publie une pleine page dans le Figaro où elle déclare "l'état d'urgence". La raison ? Les transformateurs sont "étranglés depuis 12 mois" par leurs fournisseurs de matières, l’industrie chimique, et par leurs clients. Bruno Estienne, président de la Fédération de la plasturgie, revient sur les raisons de cette mobilisation.

L'Usine Nouvelle - Pourquoi votre coup de gueule aujourd’hui ?


Bruno Estienne - C’est une affaire qui dure depuis un an et demi. Augmentation des prix par nos fournisseurs chimistes  à cause de la hausse des matières premières, produits mal livrés… Nous avons fait une demande de médiation qui s’est soldée par une rencontre en juillet dernier avec le ministre de l’industrie Christian Estrosi. A l’époque, les chimistes ont fait des promesses, qu’ils ont globalement tenues : un retour à la normale était prévu pour le mois de septembre, cela est arrivé courant octobre. Mais en novembre, tout est reparti de plus belle. Aujourd’hui, on est dans la même situation que l’année dernière.

 

Lire la suite sur usinenouvelle.com

 


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation