imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

La Chine peut-elle rééquilibrer les marchés de minerai ?

Le 14 octobre 2014 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Mines


La demande chinoise joue un rôle déterminant dans les marchés de pondéreux et de métaux de base. Elle ne sera pas suffisante pour absorber les surplus de minerai de fer et de cuivre et trop forte pour éviter des déficits dans le nickel et le zinc. 


Question récurrente, mais pertinente qui revient chaque année à la même période, quel sera l'an prochain l'importance de la demande chinoise sur les marchés de métaux et de pondéreux ? Avec une vision correcte de la croissance de l'offre et une part de la Chine qui continue de grimper, c'est le principal facteur d'évolution pour l'équilibre des marchés de métaux, souligne Colin Hamilton de Macquarie Research. L'analyste a calculé quel devrait être l'évolution de la demande chinoise pour assurer un bon équilibre de ces marchés. 
 
Dans le cuivre, la montée en puissance des nouveaux projets, retardés en 2014, devrait entrainer une hausse sensible de l'offre, que la banque australienne attend à 6%. En l'absence de goulot d'étranglement, cette hausse devrait se traduire par une hausse équivalente de la production de métal raffiné. Pour utiliser cette offre additionnelle, il faudrait une hausse de la demande chinoise répétant l'augmentation de 10% de 2013. En 2016 cependant, le fort ralentissement de la croissance de l'offre ne nécessitera qu'une légère hausse de 1% de la consommation chinoise. 
 
La situation est bien différente dans le nickel dont l'offre devrait sensiblement reculer en 2015. La consommation chinoise devrait baisser de 6%, soit une baisse équivalente de la demande d'acier inoxydable. En 2016, une meilleure disponibilité du métal du diable permettra à la consommation chinoise de s'apprécier modérément. Des scénarios improbables, estime Hamilton, affirmant que l'an prochain le marché ne pourra échapper à un important déficit. 
 
Le marché de l'aluminium devrait afficher un déficit compris entre 450 000 et 500 000 tonnes, tant en 2015 qu'en 2016. La consommation chinoise devrait donc être très inférieure aux prévisions de Macquarie et inférieure à ses niveaux de 2013 et 2014. La hausse de la demande dans ce cas, supérieure à 7%, serait néanmoins largement supérieure à celles des autres métaux de base. Les énormes stocks accumulés vont continuer de se dégonfler.
 
Si le marché du zinc raffiné est également en déficit, une légère hausse de 3% de la consommation chinoise sera suffisante, hausse qui devrait être modérément supérieure l'année suivante. Il y a toutefois un risque important, si la situation dans la construction et l'industrie automobile s'aggravait. 
 
Le rééquilibrage des marchés du charbon est plus complexe à estimer. Les importations chinoises sont le facteur d'équilibre de ces marchés, mais elles sont liées à la production intérieure de la Chine. L'offre de charbon métallurgique étant attendue en baisse, une hausse de 3,7% des achats chinois sera suffisante. Pour le charbon thermique, une hausse de la demande encore plus modérée (1,5%) maintiendra le marché à l'équilibre. 
 
Le renversement de cycle dans le minerai de fer est très brutal. Pour maintenir un équilibre, une hausse de 8% de la production d'acier en Chine serait nécessaire. C'est possible mais très optimiste, juge la banque australienne. Il faudrait de nouveaux stimuli des investissements en capital fixe et en infrastructures, un choix stratégique improbable, estime Hamilton. En 2016, il faudrait une nouvelle augmentation de la production sidérurgique chinoise de 6%, soit 950 millions de tonnes! 
 
Dans ces divers contextes, les attentes de prix sont très variées. Les prix du cuivre et du minerai de fer devraient se déprécier alors que ceux du nickel et, dans une moindre mesure du zinc, ne pourront que rebondir.

Une question ? nous contacter


À la une
  • A suivre dans l'actualité

    • Métaux non ferreux (1357)
    • Matières premières industrielles (815)
    • Produits agricoles (719)
    • Energie (649)

© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation - RSS -