imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Baosteel va mettre la main sur Aquila

Le 10 juillet 2014 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Minerai de fer


Le sidérurgiste chinois, associé à un groupe logistique australien, va enfin pouvoir développer un important gisement ferreux en Australie.


Le deuxième sidérurgiste chinois, Baosteel Resources, et la compagnie australienne de chemins de fer Aurizon Holding ont annoncé le 9 juillet qu'ils allaient lancer une OPA obligatoire sur Aquila Resources après avoir porté leur participation dans leur cible à 90,05%. Les deux groupes ont recommandé aux actionnaires du groupe minier australien d'accepter leur offre, qui sera close le 25 juillet, "le plus tôt possible". Baosteel, qui détenait déjà 20% d'Aquila, a tenté de développer son projet de West Pilbara depuis cette acquisition en 2009.

 

L'offre sur Aquila (http://indices.usinenouvelle.com/materiaux/matieres-premieres-industrielles/baosteel-a-l-assaut-du-fer-australien.5196) lancée en mai n'étant toujours pas finalisée, Baosteel a menacé de se retirer du projet, et même d'abandonner sa participation. Après avoir repoussé une offre plus élevé de Mineral Resources, la direction d'Aquila a fini par se rallier à la proposition du sidérurgiste chinois. La compagnie australienne a même déjà accueilli trois représentants de Baosteel et un d'Aurizon à son conseil d'administration. Toni Poli, le président d'Aquila, a annoncé la vente des 28,92% qu'il détenait dans le capital de l'entreprise. Il a également démissionné de son poste avec deux autres directeurs. L'autre cofondateur d'Aquila, Charles Bass, a déclaré vouloir céder sa participation, comme la compagnie Mineral Resources, qui en possédait 12,8%.

 

Le directeur exécutif d'Aurizon, Lance Hockridge, a souligné que cette acquisition offrait à son entreprise une opportunité unique de participer à la construction d'une nouvelle ligne de chemin de fer de classe mondiale ainsi qu'à celle d'infrastructures portuaires destinées à d'autres utilisateurs. Le président de Baosteel, Zhihao Dai, s'est réjoui de travailler avec Aurizon et le gouvernement fédéral pour développer le gisement ferreux de West Pilbara, ainsi que le gisement de charbon métallurgique de Eagles Downs, pour le "bien mutuel de l'Australie et de la Chine".


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation