imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

2014 est l’année de tous les records pour le minerai de fer

Le 24 octobre 2014 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Mines


La production de minerai de fer du numéro du secteur, Vale, s’est appréciée au troisième trimestre, mais dans de moindres proportions que ses concurrents en Australie.


Premier producteur de minerai de fer depuis de nombreuses années, le brésilien Vale a commencé à réagir à la croissance accélérée de ses deux grands rivaux. Vale a produit 85,73 millions de tonnes (Mt) de minerai de fer au troisième trimestre, soit une progression de 3,1% sur un an. Pour les neuf premiers mois de l’année, la hausse est de 8,1% par rapport à 2013, à 236,24 Mt. La compagnie de Sao Paulo a ainsi établi deux nouveaux records absolus. 
 
Ses deux rivaux anglo-australiens, Rio Tinto et BHP, n’avaient pas été en reste, établissant également de nouveaux records dans le minerai de fer. Le numéro deux de l’intrant de l’acier, l’anglo-australien Rio Tinto, annonce ainsi une hausse de 12% de sa production pour la période à 76,8 Mt. Ses exportations de minerai de fer pendant la période sous revue ont également bondi de 15%, à 78 millions de tonnes. Pour les trois premiers trimestres, sa production s'est appréciée de 11% sur un an à 216,2 Mt alors que ses ventes grimpaient de 18% à 220,4 Mt. "Nous avons connu un nouveau trimestre solide, avec une production record de minerai de fer et une bonne performance pour le cuivre et l'aluminium", a commenté le directeur général de Rio Tinto, Sam Walsh.
 
La première compagnie minière mondiale, BHP Billiton, qui est le numéro trois dans le minerai de fer, a enregistré la plus forte progression sur un an, +17% à 57,1 Mt. Anglo American, avec sa filiale Kumba, a également affiché un bond de 37% pour une production de 13 Mt. Avec cette offre pléthorique, il n'est guère surprenant que le cours de la tonne de minerai à 62% (indice Chine Metal Bulletin) flirte avec le seuil psychologique de 80 dollars. A 80,29 dollars précisément, il s’est déjà déprécié de 40% depuis le début de l’année. 
 

Une question ? nous contacter


À la une
  • A suivre dans l'actualité

    • Métaux non ferreux (1357)
    • Matières premières industrielles (815)
    • Produits agricoles (719)
    • Energie (649)

© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation - RSS -