imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

BHP Billiton en accusation

Le 22 avril 2010 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Mines, BHP Billiton


Le numéro un mondial des mines pourrait avoir violé des lois anticorruption. Il affiche également une production en recul au premier trimestre.

 

Le mineur anglo-australien a vu la presque totalité de ses productions extractives enregistrer des baisses au premier trimestre 2010, par rapport au dernier trimestre de 2009. Trois   exceptions cependant, la production de charbon thermique progresse de 6% à 16,34 millions de tonnes (Mt) l’offre d’alumine atteint 1,02 Mt, en hausse de 9%, et celle de molybdène rebondit de 68% à 190 tonnes. Accidents, conditions climatiques défavorables et baisse de la teneur en métal du minerai extrait sont les principaux facteurs de l’affaiblissement de la production.  

 

La production de minerai de fer de BHP a été impactée par des tempêtes dans la région australienne du Pilbara, ainsi que par des retards dans la mise en action de la quatrième phase de son plan de développement. Résultat, un recul de 4% de sa production de minerai de fer à 31,16 Mt. Dans le même temps, son grand concurrent et compatriote, Rio Tinto, a vu sa production de minerai de fer chuter de 8%. Ce sont les pluies diluviennes tombées sur le Queensland qui ont entrainé une baisse de 8% de la production de charbon métallurgique à 8,16 Mt.

 

La baisse de l’extraction de pétrole brut dans le golfe de Mexico a entrainé une réduction de la production de 4% à 36,84 millions d’équivalents barils. Un accident qui a mis hors d’usage le principal puits de la mine géante d’Olympic Dam en octobre dernier continue de perturber ses opérations. L’offre d’uranium en particulier a chuté de 74% à 89 tonnes. De nouvelles grèves au Chili et la baisse de qualité des minerais extraits au Chili et au Pérou ont également participé à la baisse de 15% de la production de cuivre tombée à 229 100 tonnes. La chute de 22% de l’offre de zinc à 46 597 tonnes, est également le résultat de l’extraction de minerais plus pauvres en Australie et au Pérou.

 

BHP en accusation

 

Alors que son futur partenaire dans l’extraction du minerai de fer de Pilbara, Rio Tinto, tente de se relever des conséquences d’un procès pour corruption en Chine qui a vu la condamnation de quatre de ses salariés, BHP a été accroché par le radar de laSEC , le gendarme de la bourse américaine. Dans un alinéa de son rapport trimestriel sur son exploration, BHP indique qu’une enquête a été ouverte. Le groupe admet avoir « identifié des possibles violations aux lois anticorruption en vigueur impliquant des contacts avec des représentants gouvernementaux ». Il s’agit toutefois de projets d’exploration qui ont été abandonné a précisé BHP.

 

Selon la presse australienne, l’enquête porterait sur un projet d’exploitation de bauxite au Cambodge. Des paiements auraient été effectués par BHP en 2006 et 2007. Un autre projet, dans le nickel aux Philippines serait également suspect. Ces deux projets ont été abandonnés avant décembre 2008. Toujours selon les journaux australien, Tom Harley, un ancien dirigeant de BHP Billiton, qui a quitté l’entreprise mi-2008 pourrait être mis en cause. Ancien responsable des projets stratégiques, le descendant du deuxième président australien, avait déjà été mis en cause dans le scandale irakien « pétrole contre nourriture ».

 


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation