imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Les ferrailles en recul

Le 23 juillet 2010 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Recyclage, Ferrailles


La demande de déchets ferreux a particulièrement souffert de la baisse de la production d’acier en 2009.

Le Bureau International du Recyclage a publié une étude montrant la forte réduction de l’utilisation des scraps ferreux dans la production d’acier en 2009. Dans le contexte déprimé d’une production globale d’acier en recul de 7,9% par rapport à 2008, à 1,224 milliards de tonnes, la consommation de ferrailles a subi un retrait amplifié par les mauvaises performances des pays où les aciéries électriques sont les plus répandues.

 

Les deux zones consommant le plus de ferrailles, les Etats-Unis et l’Europe, sont celles dans lesquelles la sidérurgie a le plus chuté l’an dernier, de respectivement 36,6% à 58,2 Mt et de 29,9% à 139,8 Mt. Aux Etats-Unis, où les aciéries électriques représentent 60% de l’offre globale de métaux ferreux, l’utilisation des ferrailles a reculé de 27,3% en 2009, à 48 Mt. En Europe, dans le même temps, la consommation de scraps ferreux refluait de 27,3% à 80,9 Mt.  

 

 

Si la sidérurgie chinoise a bien résisté avec une production en hausse de 13,5% à 568 millions de tonnes (Mt), les aciéries électriques ne représentent pas plus de 9% de l’acier de ce pays. Les statistiques chinoises ne sont guère fiables, regrette le BIR, qui rappelle que lors de la conférence sur le recyclage qui s’est tenue à Hangzhou en avril dernier, la consommation de ferrailles avait été évaluée à 83 Mt en 2009. Ce qui signifierait que l’utilisation des ferrailles par tonne d’acier était tombée entre 2000 et 2009 de 227 kilos à 146 kilos.

 

La sidérurgie turque, qui maintient sa place de premier producteur d’acier utilisant les produits du recyclage – les trois quarts de sa production d’acier sont élaborés dans des aciéries électriques –, a tout de même vu sa production baisser de 5,6% à 25,3 Mt. Conséquence, sa consommation de ferrailles a reculé de 11,4% à 20,3 Mt. Autre grand utilisateur de ferrailles – 60% de son acier est issue du recyclage –, l’Inde a vu sa production d’acier progresser de 4,2% à 60,2 Mt.

 

Selon les calculs du BIR, les achats de ferrailles par les aciéristes ont baissé en 2009 de 13,4% à 290 Mt se répartissant entre un tiers de déchets neufs et deux tiers de ferrailles de récupération. Les Etats-Unis sont toujours le premiers pays exportateur de déchets ferreux (22,439 Mt, +3,4%) et la Turquie le premier importateur (15,3 Mt, -8,8%). Avec un bond de 281,4% de ses achats en 2009, la Chine est devenue le deuxième importateur de ferrailles, à 13,692 Mt.

 

 

Les prix des ferrailles sont toujours plus volatils, note le BIR. L’organisme constate toutefois que les évolutions parallèles des prix dans différentes zones démontrent la tendance à l’unification de ce marché.

 

 

 


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation