imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Le charbon tue en Turquie

Le 14 mai 2014 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Charbon
Photo AFP,  Photo by Ozgu Ozdemir/Getty Images
Photo AFP, Photo by Ozgu Ozdemir/Getty Images

Un incendie dans une mine souterraine de lignite, appartenant au plus important producteur turc de houille, a provoqué la catastrophe la plus meurtrière du secteur en Turquie.


Le 13 mai, une explosion dans la mine de lignite de Soma, dans la province de Manisa, en Turquie, a provoqué la mort de plusieurs centaines de travailleurs. L'explosion, probablement provoquée par un court-circuit, a entrainé une panne d'électricité, bloquant les monte-charges de la mine. L'incendie qui s'en est suivi a provoqué des dégagements de monoxyde de carbone et asphyxiant ceux qui travaillaient au fonds des galeries. Les équipes de secours tentent d'envoyer de l'oxygène par les galeries malgré l'incendie qui continue de brûler. 
 
Il y avait 787 travailleurs au fonds de la mine, à environ 2 km sous terre, au moment de l'explosion a expliqué le ministre de l'Energie, Taner Yildiz, relayant une information de la compagnie minière, ajoutant que 363 d'entre eux avaient été évacués. Au moins 80 mineurs ont été blessés et 4 sont dans un état grave. Selon les médias turcs 300 travailleurs seraient encore coincés au fonds des galeries. 
 
Cette catastrophe devrait attiser le conflit politique entre le parti au pouvoir, l'AKP, et le principal parti d'opposition, le parti républicain du Peuple, qui venait, deux semaines plus tôt, de demander la formation d'une commission parlementaire pour enquêter sur une suite d'accidents dans la mine de Soma. Cette demande avait été rejetée. Dans un communiqué, Soma Coal Mining a déclaré qu'une inspection de la mine avait été conduite en mars et n'avait révélé aucune anomalie. Ozgur Ozel, un député de la province de Manisa, auteur de la de proposition parlementaire, expliquait "être malade de se rendre à des enterrements de mineurs". 
 
"Cet accident minier qui s'est produit dans une entreprise privée aujourd'hui est un meurtre du travail, à son plus haut degré", a déclaré aux médias turcs Cetin Uygur, l'ancien responsable du syndicat des mineurs Maden-Is. Le gouvernement a déclaré un deuil de trois jours et le Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, a annulé une visite en Albanie pour se rendre sur les lieux de la catastrophe. Le Président du pays, Abdullah Gül, a de même annulé un voyage en Chine. 
 
Les mines de charbon en Turquie sont particulièrement dangereuses. Plus de 3 000 travailleurs y ont trouvé la mort depuis 1941. Le plus grave accident, avant celui-ci, était advenu en 1992 dans la mine de Kozlu, dans la province de Zonguldak. Un coup de grisou avait provoqué la mort de 263 travailleurs. Il y a eu 95 morts dans les mines turques en 2013, et 78 l'année précédente. 
 
Soma Komur Isletmeleri, la compagnie à qui appartient la mine de Soma est l'un des plus importants producteurs de charbon – le plus important pour les mines souterraines – en Turquie. Elle appartient au groupe Soma, un important acteur de l'immobilier turc. Avec 5 500 salariés elle produit annuellement 3 millions de tonnes de houille annonce-t-elle sur son site internet. 

Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation - RSS -