imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

L’électricité rationnée en Chine

Le 02 mai 2011


La hausse des prix du charbon thermique et un tarif règlementé de l’électricité entrainent une pénurie relative d’énergie.

Plusieurs importantes provinces chinoises ont commencé à subir un rationnement de l’électricité, indique l’analyste Bonnie Liu, dans la dernière édition du Commodities Comment, publié par Macquarie Bank. Les industries les plus énergivores comme l’acier, l’aluminium et le ciment seront affectées par des mesures d’économie d’énergie prises dans le Zhejiang, le Jiangxi, le Jiangsu et le Chongqing. Ces industries ne pourront pas fonctionner plus de cinq jours par semaine.

 

Dans le Guangdong, ce sont huit industries, dont bien sûr les trois susnommées, qui devront stopper leurs activités deux jours par semaine. Le manque attendu d’électricité devrait atteindre 3,5 KWh dans le Zhejiang cet été et 4 KWh dans le Guangdong. Habituellement, rappelle l’analyste, les réductions de consommation d’énergie n’étaient pas programmées avant le pic de l’été. Les stocks de charbons dont disposent les énergéticiens indépendants sont encore au niveau relativement rassurant de 14 jours d’utilisation, mais dans plusieurs région du centre du pays ils sont déjà à un niveau plus faible qu’habituellement.

 

Mais le principal facteur de ces tensions sur le marché de l’électricité est le conflit endémique entre producteurs de charbon et producteurs d’électricité. Coincés entre un prix réglementé de l’électricité fixé à environ 0,385 yuans par KW (0,06 dollars) et un coût du charbon thermique toujours plus élevé, les énergéticiens ont préférés fermer certaines centrales plutôt que de produire à perte. Dans certaines régions comme le Guangdong, leurs coûts de production ont grimpé à 0,4 yuans/KW.

 

Et le prix du charbon thermique Qignhuangdao continue son ascension, ayant encore gagné 4,6 dollars par tonne par rapport au pic de novembre dernier à 125/126 dollars. Dans le Guangdong les prix sont désormais proches de ceux australiens de Newcastle à 148 dollars par tonne, s’étant apprécié de 7% en avril. Après être restés absents des marchés internationaux, les achats chinois vont soutenir la demande de charbon indonésien et australien, prévoit Bonnie Liu.

 


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation