imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Le caoutchouc se revivifie

Le 29 octobre 2009 par Pascal Coesnon

Le programme de réduction des exportations de gomme porte ses fruits.

Signe d'une timide reprise économique, le kilogramme de RSS3 (Rubber Smoked Sheet) négocié sur le Tokyo Commodity Exchange a brisé la semaine dernière deux seuils de résistance de 220 et 225 yens, à 229,80 yens. Un plus haut depuis octobre 2008. « 220 yens était un point de résistance très fort et, depuis qu'il est dépassé, les investisseurs sont plus confiants et achètent davantage », se réjouit un trader basé à Tokyo. Cependant, « plusieurs traders ont contracté de grands volumes d'achats, mais le produit physique est actuellement très difficile à trouver pour exécuter leurs ordres », indique un exportateur de Singapour.

 

700 000 TONNES DE MOINS

 

« Depuis que les prix sont remontés, le programme que nous avons mis en place a été suspendu », rappelle Abdul Rasip Latiff, le directeur exécutif de l'International Rubber Consortium. Ce regroupement des trois principaux producteurs de caoutchouc naturel (Thaïlande, Indonésie et Malaisie) avait décidé de retirer du marché 915 000 tonnes de gomme en 2009 afin d'enrayer la chute des prix. Aujourd'hui, 700 000 tonnes ont été effectivement soustraites. Le programme, mis en sommeil, sera réactivé si les prix repartent à la baisse, rassure Abdul Rasip.


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation