BTP
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

ArcelorMittal prédit un 3e trimestre moins difficile qu'en 2010

Le 27 juillet 2011
* Mots clés :  Dépêches Reuters

DéPêCHES REUTERS  BRUXELLES (Reuters) - ArcelorMittal, numéro un mondial de la sidérurgie, a dit mercredi anticiper un recul saisonnier de ses résultats au troisième trimestre, tout en prévenant qu'il ne serait pas aussi marqué qu'en 2010.

 

Le troisième trimestre est traditionnellement plus difficile pour le secteur de l'acier car il couvre la saison estivale de l'hémisphère nord marquée par un recul de la demande.

Le sud-coréen POSCO, troisième sidérurgiste mondial, a mis en garde la semaine dernière contre un rétrécissement de la demande et contre des coûts obstinément élevés au deuxième semestre. Mardi, ce sont les américains US Steel et AK Steel qui ont à leur tour alerté les marchés sur leurs perspective pour la deuxième partie de 2011.

Avant de publier ses trimestriels, ArcelorMittal avait indiqué que ses hauts-fourneaux avaient tourné à 80% de leurs capacités, contre 75% au premier trimestre, et que la hausse des cours de l'acier compenserait largement celle des coûts.

Le groupe, qui produit 6% à 7% de l'acier mondial et dont la production a représenté plus du double de celle de son concurrent le plus proche, a fait état d'un bénéfice avant impôts, taxes, dépréciations et amortissements (Ebitda) de 3,41 milliards de dollars.

Il prévoit que cette ligne recule pour tomber entre 2,4 et 2,8 milliards au troisième trimestre.

 

REPRISE DE L'AUTOMOBILE, PAS ENCORE DU BTP

 

"Comme nous l'avions prévu, la Société a réalisé une belle performance au deuxième trimestre de 2011, stimulée par la hausse des prix de vente de l'acier", a déclaré le directeur général du groupe Lakshmi Mittal dans un communiqué.

"Bien que le troisième trimestre devrait être quelque peu impacté par les facteurs saisonniers, ceux-ci ne devraient pas être aussi prononcés que l'an dernier et la performance de l'ensemble du Groupe du second semestre de 2011 devrait se comparer avantageusement à celle du second semestre de 2010."

Le consensus Reuters anticipait un Ebitda de 3,25 milliards au deuxième trimestre et de 2,65 lors du trimestre suivant.

Le repli prévu au troisième trimestre est moins marqué que l'année dernière, ce qui pourrait s'expliquer par un niveau peu élevé des stocks. Le groupe serait ainsi en mesure d'éviter que ne se reproduise la performance jugée décevante en 2010.

D'avril à juin, les cours de l'acier ont reculé de 12% alors que ceux du minerai n'ont diminué que de 3%.

Pour ArcelorMittal, ce sont les prix spots qui affectent traditionnellement les bénéfices, avec un effet décalé de trois à quatre mois, ce qui signifie que la diminution des marges au deuxième trimestre se reflétera dans les chiffres du troisième trimestre.

Les sidérurgistes ont bénéficié d'une forte hausse de la demande en provenance du secteur automobile, mais il n'y a pour l'heure que des signes très timides de reprise de la part de sa clientèle spécialisée dans le BTP, un marché sur lequel ArcelorMittal est justement plus exposé que ses concurrents.

Le groupe devrait en revanche bénéficier de son exposition de plus en plus forte aux activités dans les mines de fer et de charbon, pour lesquelles il publiera des résultats dans le courant de l'année.

 

Par Philip Blenkinsop

Nicolas Delame pour le service français, édité par Gregory Schwartz


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation - RSS -