imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Retour annoncé du cacao ivoirien

Le 12 avril 2011 par Pascal Coesnon
* Mots clés :  Afrique


Un mois sera encore nécessaire avant la reprise des exportations, malgré la fin du conflit.

 

Avec la chute du « boulanger d’Abidjan », Laurent Gbagbo, les exportations de cacao du premier producteur mondial de fèves pourraient reprendre le mois prochain. Selon Gerd Wildgrube, le directeur du trafic commercial entre l’Afrique et l’Allemagne de CMA CGM, le principal opérateur entre l’Europe et la Côte d’Ivoire, le premier navire de la compagnie atteindra Abidjan le 14 mai pour revenir à Hambourg le 27. « Il est irréaliste de penser que des navires puissent quitter » la Côte d’Ivoire cette semaine, malgré la levée de l’embargo décrété par l’Union européenne, qui frappait les ports de San Pedro et d’Abidjan, le 8 avril dernier, souligne Wildgrube.

 

Les négociants restent prudents, jugeant qu’il faudra plusieurs semaines aux organismes bancaires et aux infrastructures portuaires pour reprendre leurs activités. Plus d’un million de personnes ont déserté la capitale économique, dont de nombreux ouvriers portuaires, indique un trader. « Il sera également nécessaire de sécuriser les deux ports avant la reprise des exportations », jugent les différents négociants.

 

D’autre part, indique Andreas Christiansen, le président de la German Cocoa Trade Association, les quelques 400 000 tonnes de cacao détenus aux ports ne pourront être exportées tant que les taxes ne seront pas acquittées. Or, l’interruption de l’ensemble du système bancaire rend toute opération pratiquement impossible. « Le cacao ne sera échangé que contre du cash. En premier lieu, il est nécessaire que le système bancaire fonctionne à nouveau », souligne Christiansen. « Nous espérons reprendre nos activités le plus tôt possible, mais il est encore prématuré de donner une date », affirme une porte-parole de la Société Générale.



Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation - RSS -