imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Panique sur le sel

Le 21 mars 2011 par Daniel Krajka


Affolés par la catastrophe nucléaire japonaise, les consommateurs chinois se sont rués sur le sel de cuisine.

« Nous avons d’amples réserves de sel, suffisantes pour répondre à la demande, et les achats massifs pour stocker sont inutiles », a été obligé de déclarer la China National Salt Industry, le premier producteur de sel chinois. Affolés par la catastrophe nucléaire au Japon, de nombreux Chinois se sont en effet rués la semaine dernière sur le sel de cuisine des supermarchés à défaut de pastilles d’iode qui protègent la glande tyroïde en cas de contamination radioactive.

 

Face à ce « phénomène irrationnel », China Salt et le ministère du Commerce ont rappelé que la Chine dispose de 80 millions de tonnes de capacité de production pour une consommation annuelle qui ne dépasse pas les 8 millions. Face à la vague de panique acheteuse, les supermarchés des grandes villes ont été dévalisés la semaine dernière. Les autorités ont à la fois tenté de rassurer la population et de dénoncer les commerçants qui profitaient de la situation pour massivement augmenter leurs prix. La panique a également touché Hongkong et Myanmar. Depuis ce weekend, cependant, les achats sont retombés et l’on assiste au phénomène inverse, les consommateurs tentant de rapporter les kilos de sel qu’ils avaient acheté quelques jours plus tôt.

 

 



Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation