imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Les petites villes chinoises, un potentiel de croissance pour les entreprises étrangères

Le 12 novembre 2010 par Pascal Coesnon


La population des classes moyenne et aisée va quasiment tripler au cours des dix prochaines années en Chine. De nouveaux consommateurs qu’il faudra conquérir.

 

Selon une étude du Boston Consulting Group, « Big prizes in small places : China’s rapidly multiplying pockets of growth », la population des classes moyennes et supérieures en Chine va passer de 150 millions à plus de 400 millions à l’horizon 2020, dont les deux-tiers vivront dans les « petites » villes. Grâce au formidable développement économique de l’ex-empire du Milieu, un triplement des revenus des Chinois est attendu dans les dix prochaines années. « D’ici à 2020, près de 800 villes disposeront d’une population avec un revenu par habitant supérieur à celui de Shanghai aujourd’hui. » Actuellement, pour toucher 80 % des consommateurs des classes moyennes et aisées, une entreprise doit être présente dans 340 villes. Pour atteindre la même couverture en 2020, elle devra être présente dans près de 550 centres urbains.

 

Non seulement les classes moyennes et aisées vont augmenter plus vite dans les petites villes que dans les grandes, mais leurs marchés offrent plus de perspectives pour de nouveaux venus. Ces petites villes « offrent une opportunité sans précédent pour les compagnies » avec leur formidable potentiel commercial, souligne l’étude.

 

 


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation - RSS -