imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Le Japon ne manquera pas de maïs

Le 22 mars 2011 par Pascal Coesnon


Les cargos à destination du premier importateur mondial de la céréale sont redirigés vers les ports du sud de l’archipel.

 

« Nous avons été informés qu’un certain nombre de cargos chargés de maïs destiné au Japon ont été déroutés » vers les ports du sud du pays, indique l’US Grain Council (USGC). Selon la Deutsche Bank, aucun chargement n’a été annulé suite au tremblement de terre et au tsunami qui ont détruit en partie les structures industrielles du nord de l’archipel. « Il y a déroutement, mais aucune interruption du commerce » n’a été enregistrée, précise la banque. Avec 16 millions de tonnes (Mt) importées lors de la campagne 2009-2010, dont 15,5 Mt en provenance des Etats-Unis, le Japon est le premier acheteur de maïs au monde. Le Pays du Soleil levant représente 17 % du commerce mondial et 30 % des exportations de l’Oncle Sam. Plus de 60 % sont destinés à l’alimentation animale.

 

Selon plusieurs traders, la Chine aurait acheté 600 000 tonnes de maïs américain pour embarquement de juillet à octobre prochains. Sinograin, qui gère les réserves de céréales du gouvernement central, a aussitôt démenti l’information. « En cas de ventes fob, les exportateurs américains ne sont pas obligés de divulguer la destination tant que le cargo n’a pas été affrété », note un trader. La Chine pourrait stocker ce maïs pour le revendre au Japon lorsque les infrastructures de stockage seront remises en état, ironisent certaines mauvaises langues.



Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation