imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Le Japon et les terres rares

Le 17 mars 2011 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Métaux critiques


Les catastrophes du Japon vont détendre provisoirement le marché des terres rares. Le développement des énergies renouvelables accélèrera ensuite la demande.

« Nous ne pouvons actuellement appeler nos clients et leur demander ce qu’ils veulent acheter », a expliqué Furkhat Faizulla, le responsable commercial de Adanced Material Japan Corp – une société spécialisée dans les métaux critiques –, lors d’une conférence internationale sur les terres rares qui s’est tenue cette semaine à Pittsburgh. Si l’on considère que le Japon représente la moitié de la consommation globale de terres rares, l’impact sur le marché sera massif, a souligné Furkhat Faizulla, précisant que la situation pourrait durer plusieurs semaines, ou même plusieurs mois.

 

L’impact devrait durer deux à quatre mois, estime l’analyste Jon Hykawy de Byron capital Markets, notant que sous le coup les prix des terres rares vont nettement fléchir. Toutefois, aucun utilisateur de terres rares ne devrait refuser de livraisons, même s’il n’en a pas l’usage immédiat, en raison des tensions actuelles sur ces marchés. Les firmes américaines dépendantes des importations japonaises pour leurs produits finis contenant des terres rares, seront perturbées.

 

A plus long terme cependant, les conséquences désastreuses pour le secteur industriel de   l’énergie nucléaire devraient favoriser les énergies renouvelables. Hors ces industries sont particulièrement friandes de terres rares. Le néodyme est en particulier indispensable pour l’élaboration des aimants permanents qui entrent dans la fabrication des éoliennes et dans celles des moteurs destinées aux voitures électriques ou hybrides. D’autres terres rares sont utilisées pour les ampoules à basse consommation d’énergie.

 

 



Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation