imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

L’industrie japonaise du pneumatique échappe au désastre

Le 15 mars 2011 par Pascal Coesnon
* Mots clés :  Asie


Le tremblement de terre au Pays du Soleil levant aura peu d’impact sur la demande de caoutchouc naturel.

 

Les compagnies productrices de pneumatiques ont déjà confirmé que leurs bâtiments et leurs unités de productions situées dans le nord-est du pays n’avaient pas été ébranlés par le tremblement de terre du 11 mars. Les quelques usines qui ont dû fermer, faute d’énergie et pour des problèmes de sécurité, devraient reprendre la production dès que l’électricité sera rétablie, rassure le professeur Djoko S. Damardjati, le secrétaire général de l’Association des pays producteurs de caoutchouc naturel (ANRPC). Bridgestone a déjà redémarré partiellement une de ses cinq unités qui avaient cessé leurs activités.

 

Le Japon compte pour 7 % de la demande mondiale de gomme, estimée à 9,5 millions de tonnes. Le désastre « aura un impact marginal » sur la demande mondiale, « et seulement à court terme ».



Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation