imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Un nouveau géant chinois de l’acier

Le 09 février 2010 par Daniel Krajka
Acierie Anshan Steel
Acierie Anshan Steel

Quelques acquisitions et la construction d’un nouveau complexe devraient permettre à Anshan Steel de dépasser Baosteel pour devenir le premier sidérurgiste chinois avec 50 millions de tonnes de capacités.

 

La volonté des autorités chinoises de restructurer le secteur de l’acier en concentrant les entreprises et en faisant émerger des champions locaux commence à porter ses fruits. L’entreprise d’Etat Anshan Steel (Angang Steel) achève actuellement des négociations avec plusieurs autres entreprises du secteur en vue d’une fusion destinée à créer un sidérurgiste disposant de 50 millions de tonnes (Mt) de capacité, plus important que l’actuel numéro un, Baosteel.

 

Mais l’opération s’avère compliquée car certaines cibles sont des entreprises partiellement privées. Panzhihua Steel, qui dispose de 7 Mt de capacité, appartient ainsi en partie à des intérêts privés et la province du Sichuan, où il est situé, renâcle à perdre un revenu fiscal. L’Etat chinois avait confié à Anshan, une entreprise du Liaoning, le soin d’intégrer Panzhihua ainsi que Dong Bei Special Steel, lui-même issu de la fusion de trois aciéristes : Dalian Steel, Fushun Special Steel et Beiman Special Steel, situés dans trois provinces du nord du pays.

 

En outre, Anshan projette d’acquérir deux autres aciéristes, Benxi Steel et Lingyunan Steel. Globalement ce sont 25 Mt de capacités qui seront ajoutées aux 20 Mt qu’Anshan contrôle  déjà et auxquelles il faut ajouter un nouveau complexe de 5 Mt en construction à Fujian. Afin de réduire ses coûts logistiques, et de profiter du minerai importé, moins cher et de meilleure qualité, la sidérurgie chinoise migre progressivement de l’intérieur du pays vers les côtes.

 

En 2009 Anshan, actuellement numéro quatre de la sidérurgie chinoise, a vu sa production d’acier brut dépasser les 20 Mt, contre 16 Mt en 2008. L’entreprise a vendu pour 550 millions de dollars de produits sidérurgiques à l’étranger. Le sidérurgiste affichait l’an dernier un profit net de 454 millions de dollars pour un chiffre d’affaires de 11,71 milliards de dollars.



Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation